Les grandes lignes du régime Scarsdale

Aujourd’hui, de nombreux régimes amaigrissants sont proposés aux personnes qui souffrent de surcharge pondérale. Parmi eux, le régime Scarsdale basé sur la restriction d’apport glucidique, connu aussi sous le nom de Scarsdale Medical Diet (SMD), compte de nombreux adeptes. Il occasionne effectivement une perte de poids rapide, mais en le suivant à long terme, il est indispensable de prendre des précautions car il peut causer diverses carences.

Le régime Scarsdale est un régime hypocalorique reposant sur une restriction d’apport en glucide. Mis au point par le docteur Tarnower à la fin des années 70, il comprend un programme avec des menus composés principalement de légumes, de fruits et de sources de protéines maigres. Ce programme est constitué de l’alternance de deux phases qui doivent être rigoureusement respectées pour être efficace. La période de régime proprement dit dure quatorze jours, après on suit pendant deux semaines la phase de stabilisation durant laquelle on réintroduit certains aliments dans le menu et on peut manger un peu plus mais toujours avec certaines restrictions. Après ces deux dernières semaines, on reprend le régime et ainsi de suite.

Le régime proprement dit

Pour obtenir les résultats voulus, pendant les quatorze premiers jours, il faut respecter les menus proposés. Le petit déjeuner comportera en tout un demi pamplemousse accompagné d’une tranche de pain enrichie en protéine, grillée sans tartine, du café ou du thé sans sucre, à volonté. Entre les repas, en cas de creux, les friandises ainsi que les desserts qui apportent du glucide sont à proscrire, mais on peut consommer des carottes et des céleris crus. Pendant cinq jours, le déjeuner et le dîner sont composés d’un poisson ou d’une viande maigre avec un légume tandis que les deux autres, on n’a droit qu’à une salade de fruits comme repas. En guise de dessert, un fruit de saison ou un demi-pamplemousse sont permis, quatre fois par semaine. Les boissons alcoolisées, les féculents et les matières grasses sont formellement interdits au même titre que les jus de fruits, les charcuteries, les viandes grasses et les desserts sucrés. Par ailleurs, il est conseillé de manger modérément et une fois qu’on se sent rassasié, on s’arrête même si on n’a pas fini son plat. Certains laitages sont aussi à éviter car ils comportent de la matière grasse qui peut perturber le régime. Pour préparer les repas, il ne faut pas employer de l’huile d’arachide, des matières grasses, de la margarine et de la mayonnaise. Cependant, les légumes peuvent être agrémentés d’épices, d’herbes aromatiques et de vinaigre. Pour préparer une vinaigrette, le vinaigre peut être substitué par du citron, additionné ou non de moutarde. Les sucres sont remplacés par des édulcorants.

La phase de stabilisation

Pendant la phase de stabilisation qui dure quatorze jours après le régime proprement dit, une alimentation plus variée peut être adoptée. Cependant, il ne faut pas faire un excès. Par exemple, il ne faut pas consommer plus de deux tranches de pains protéinés par jour, mais on peut les ajouter avec une tranche de pain complet. Les tubercules comme les pommes de terre, ou les ignames, ainsi que les féculents comme le riz et les pâtes sont à éviter. Les fruits riches en substances lipidiques comme les avocats sont aussi à rayer de la liste tandis que les produits laitiers sont à consommer modérément tels du lait écrémé, ou des produits laitiers ne renfermant que 2 % de matière grasse. Le sucre, les friandises et les charcuteries sont proscrits mais durant la phase de stabilisation, on peut boire un peu d’alcool, un verre de vin par jour est, par exemple, autorisé. Pour tartiner les tranches de pain grillé, on peut se servir de confitures sans sucre et en une semaine, trois ?ufs peuvent être consommés.

Les résultats et précautions à prendre

Bien que le régime Scarsdale soit contraignant, il est efficace et en principe, il peut occasionner une perte de huit kilos au terme des deux périodes. Toutefois, les risques de reprise de poids sont réels qu’il faut refaire une nouvelle période de régime et ainsi de suite, ce qui peut être nuisible à l’organisme, à long terme. En effet, des carences en lipide, en calcium et en acides gras essentiels peuvent apparaître qu’il s’avère indispensable de prendre des compléments alimentaires ainsi que du yaourt, de sources d’acides gras, de temps à autre, si on suit longtemps le SMD.

Both comments and pings are currently closed.

One Response to “Les grandes lignes du régime Scarsdale”

  1. moranci dit :

    Bonjour,
    J’avoue en avoir un peu assez de tous ces régimes soit disant miracles pour perdre du poids!!Il ne sont pas toujours réalistes et sur les pubs on voit des mannequins avec un physique parfait! Je suis pessimiste c’est vrai, mais en questionnant mes collègues ou amies nous avons tous ce problème d’insatisfaction! Les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances…
    Néanmoins je reste positive!
    J’ai vraiment besoin de perdre quelques kilos et me sentir bien, et je suis bien partie!
    Je suis à la lettre ce guide que toutes personnes devrait posseder pour vraiment retrouver leur silhouette mince.
    Je lis actuellement le livre de Christine Morel….