Le régime Miami, un régime qui mise sur la qualité des aliments

Avec le régime Miami, perdre du poids rapidement ne devrait plus être un problème. En effet, ce régime mise uniquement sur la qualité des aliments à consommer et en éliminant carrément les sucres et les aliments riches en matière grasse. Dans un second temps, ces aliments peuvent être repris progressivement. Et au final, le régime devient pratiquement une nouvelle habitude alimentaire qui permet ainsi de stabiliser le poids et de le maintenir à long terme.

Incommodants, les excès de poids peuvent aussi avoir des conséquences désastreuses sur la santé d’une personne. Face aux problèmes cardiovasculaires de ses patients, un médecin a alors mis au point un régime pour aider ces derniers à perdre du poids.

Régime Miami, un régime créé par un cardiologue

Une surcharge pondérale survient toujours lorsqu’il y a un déséquilibre au niveau de l’alimentation. En effet, la consommation excessive de sucre et d’aliments riches en matière grasse est la principale cause d’un surpoids. De nombreuses personnes souffrant d’un excès de poids sont aussi des terrains favorables pour les divers problèmes cardiovasculaires. Partant de ce constat, un médecin américain nommé Arthur Agatston a alors écrit un livre dans lequel il donne tous les détails sur un régime diététique portant le nom de « The South Beach Diet » qui est connu de nos jours comme étant le régime Miami. Ce régime permet aux personnes ayant un problème de poids de perdre rapidement plusieurs kilos et de dégager les surplus de sucre et de graisse dans leur sang. Le docteur Agatston avance alors que le plus important dans une telle initiative est de bien choisir les aliments qu’on consomme au lieu de se limiter à en réduire la quantité.

Les trois phases du régime Miami

Le principe du régime Miami repose sur l’élimination des aliments riches en sucre ainsi que ceux qui contiennent beaucoup de matière grasse. Ce régime se déroule en trois phases bien distinctes avec une première étape assez rude. En effet, durant les deux premières semaines du régime, on doit éviter de manger des aliments contenant du sucre. Par conséquent, certains fruits comme les bananes ou encore les raisins sont à bannir tout comme les féculents comme le riz, la farine, le pain ou encore la pomme de terre. De même, l’alcool, la bière ainsi que les laitages font aussi partie des aliments à éviter durant cette phase. Par contre, la consommation d’aliments riches en protéine n’est pas du tout limitée. Les viandes maigres, les oeufs, les légumes ainsi que les fruits de mer et les poissons ou encore les viandes de volaille sans peau sont donc les aliments recommandés pendant cette première phase du régime. En privant l’organisme de sucre, on l’oblige ainsi à puiser les énergies dont il a besoin dans les réserves de graisse qui sont à l’origine de la surcharge pondérale. Cette phase dure deux semaines et c’est durant cette période que la perte de poids est importante. Au début de la deuxième phase, les aliments qui ont été bannis peuvent de nouveau être pris progressivement. Toutefois, la consommation d’aliments riches en sucre et en matière grasse est toujours limitée. Un tel rythme doit être maintenu jusqu’à ce qu’on atteint le poids idéal car on continue encore de perdre du poids bien que cela ne soit plus aussi important que lors de la phase précédente. La dernière phase est pratiquement sans limite puisqu’elle consiste à garder une hygiène alimentaire correcte et saine et adopter ainsi un nouveau mode de vie pour garder son poids.

Des résultats probants dès les premières semaines

Comme tous les autres régimes hypocaloriques, le régime Miami présente aussi des résultats remarquables dès les deux premières semaines. En effet, la perte de poids à cette période peut aller jusqu’à 4 kilos ou même plus chez certaines personnes. Cette perte de poids diminue largement pendant la seconde phase mais l’introduction progressive des aliments sucrés allègent un peu le rythme. Mais le plus grand avantage de ce régime est la possibilité de manger à volonté, à condition de respecter scrupuleusement les consignes sur la qualité des aliments. On peut même prendre des en-cas entre les repas même durant la première phase. Mais le fait de pouvoir manger à satiété ainsi que les apports en protéine devraient en principe réduire le besoin de grignoter. Si ce régime est suivi correctement, on arrive au final à trouver facilement un bon équilibre alimentaire. Toutefois, comme n’importe quel autre régime, celui-ci est aussi soumis au risque de l’effet yoyo. Mais comme ce régime est facile à adopter, il est toujours possible de reprendre rapidement la première phase en cas de léger écart. De plus, ce régime n’affecte en rien les tissus musculaires puisque seules les graisses en réserve et la rétention d’eau sont éliminées.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.